RPG Twilight

Vampire, Loup-Garou ou simple humain? Laissez aller votre imagination dans ce forum RPG de Twilight
 
AccueilAcceuilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dahlia Miller

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dahlia Miller   Ven 5 Nov - 21:34

Informations personnelles

Nom :
Dahlia
Prénom : Miller
Surnom : Lillia
Âge : éternellement 11 ans
Sexe : Féminin
Race : Vampire

Informations physiologiques et psychologiques

Physique : Elle est un vampire. Donc, sa peau est de neige. Ne connaissant pas le régime végétarien, elle se nourrit exclusivement de sang humain. Ces habitudes alimentaires se traduisent par des yeux d’un rouge sanglant, qui, malgré leur couleur assez inhabituelle, alimentent sa beauté mystérieuse. Dahlia a néanmoins l’habitude de les cacher avec des verres de contact d’un brun boueux. Elle a de longs cheveux brun foncé et très lisses qui descendent jusqu’à ses hanches. Elle a un peu peur de les faire couper parce qu’elle ne sait pas s’ils repousseront comme son corps n’évolue plus. Dahlia a une véritable passion pour la haute-couture et suis la mode de près. Pour cause, elle travaille à temps partiel pour une agence américaine de mannequinat… dans la catégorie bambins! Du haut de ses onze ans… 162 en vérité, elle a une apparence mature, donc on lui en donnerait 13.

Caractère : Même si en apparence, Dahlia a onze ans, elle a beaucoup de vécu. Plus qu’aucun être humain normal n’en aura jamais… Elle a acquis beaucoup de maturité lors de ces 162 années de vie. Elle a suivi de multiples cours universitaires dans beaucoup de domaine allant de la psychologie à la gastronomie, passant par la comptabilité. Ces cours lui ont donné accès à un savoir sans bornes. Elle nourrit une haine contre les loups-garous qui tentent d’imposer multiples traités et limites inutiles aux vampires. Depuis sa jeune enfance, en tant qu’humaine, Dahlia a toujours eu un tempérament très charismatique. Elle savait influencer les gens pour les ranger à ses idées. Pour cette raison, à sa transformation elle acquit un talent particulier qui lui fut assez utile. Elle peut influencer les émotions et les sentiments des gens selon sa volonté.

Ce que votre personnage aime : Le sang HUMAIN, évidemment et par-dessus tout, la Haute-Couture et les dernières modes.
Ce que votre personnage n'aime pas : Les loups-garous, ses ennemis jurés…
Talent(s): Elle est très douée en sports, même pour un vampire.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Pouvoir(s) : Influencer les émotions des gens à leur insu.

Informations sur la situation sociale.


Pays d'origine : Etats-Unis, Richmond (Virginie)
Pays de résidence : Etats-Unis, Forks (Washington)
Relations/Famille : Toute sa famille est décédée pendant la « Civil War ».

Informations sur la vie de votre personnage

Histoire :

Février 1864

Dans leur petite maison en haut de la colline, les Miller entendaient les coups de feu des multiples canons et fusils qui se rapprochaient d’eux. La famille était composée de Daniel Miller, le père et sa femme, Mme Daniel Miller et leur fille Dalhia, puis, le petit dernier Junior Miller. À Richmond, en Virginie, les batailles étaient sans plus finir et les demeures étaient détruites sans merci. La petite Dahlia avait alors onze ans. Elle n’avait pratiquement aucune idée de ce qui se passait à l’extérieur des fenêtres barricadées de la maison. Ses parents n’avaient pas voulu lui parler de la guerre, car ils ne voulaient pas effrayer leur fille. Peut-être n’était-ce pas une bonne idée? Ils avaient seulement dit à Dalhia de ne pas s’aventurer dehors.

Évidemment, Dalhia respecta la consigne pour les premiers jours. Cependant, les bruits provenant de l’extérieur éveillèrent la curiosité de la petite qui s’aventura finalement au dehors. Ce qui la surprit par-dessus tout fut le ciel d’encre, envahi par la cendre des nombreux incendies meurtriers. Elle ne soupçonnait pas du tout qu’en sortant de la chaumière, elle avait causé la perte de sa famille. Effectivement, un soldat de l’Union était tapi dans les fourrés depuis plusieurs jours, surveillant les habitants de cette maison barricadée. Tant qu’ils ne mettaient pas le nez dehors, personne n’avait l’autorisation de bombarder la demeure, mais si une seule personne sortait, les soldats y mettaient le feu.

Alors, dès que Dahlia sortit, le soldat chargea le canon qui était près de lui et bombarda la maison qui prit feu sous l’impact. Surprise par l’attaque, la petite Dahlia se jeta par terre pour éviter les éventuels coups de feu. Parvenaient à ses oreilles les cris effrayés de sa famille qui brulait en même temps que la maison. La fillette se mit à pleurer. Couverte de suie, elle prit la poudre d’escampette sans demander son reste, évitant à tout prix les cris de sa famille qui l’horrifiaient. Elle courut ainsi pendant plusieurs minutes jusqu’à ce qu’elle arrive à une clairière apparemment vide, mais où il y avait des vestiges d’une bataille sanglante. On aurait dit que la Terre saignait.

À bout de souffle, Dahlia se laissa tomber sur le sol. Même s’il faisait grand jour, le ciel était gris et les arbres projetaient des ombres menaçantes. Néanmoins, comme elle était épuisée, elle sombra dans un profond sommeil tourmenté de visons de sa maison en feu. Ils sont morts par ma faute, pensa-t-elle… En se réveillant, elle était désorientée, elle se demanda ce qu’elle faisait là avant de remarquer la dizaine de soldats de l’Union qui l’entouraient. Comment une fille de onze ans, en haillons, pouvait-elle représenter la moindre menace?

Les soldats pointaient leur arme sur elle quand un autre homme à cheval qui semblait terrifier tout le monde, arriva. Les soldats le laissèrent passer et il s’approcha de Dahlia. Sa peau était blanche comme la neige et ce qui terrifia le plus la fillette était ses effroyables yeux d’un rouge sanglant. Néanmoins, il brillait par sa beauté et par l’autorité mystérieuse qu’il avait sur ses soldats. Sa voix tonna :

- Vous croyez vraiment qu’une fille qui a à peine une dizaine d’années peut représenter une menace?!? Laissez-la-moi et partez… Sur le champ!!

Dahlia était effrayée par cet homme mystérieux qui la prit dans ses bras et qui l’assit délicatement sur son cheval. Au loin, elle voyait les hommes qui s’en allaient, jusqu’à ce qu’ils ne soient que des petits points. À ce moment, il descendit du cheval et plaça la petite sur son dos. Soudainement, il se mit à courir à une vitesse telle que les arbres n’étaient plus qu’une masse floue. Dahlia en eut des haut-le-cœur et ferma donc les yeux. Après une petite minute qui lui parut une heure, le mystérieux inconnu arriva près d’un gigantesque manoir blanc.

Il pénétra dans le manoir, Dahlia toujours sur son dos, terrifiée. Qu’allait-il se passer? Ils se retrouvèrent dans un grand salon, où il déposa la fillette sur un canapé. Elle regarda autour d’elle. Tout ici respirait la richesse et le confort.

- Ne me faites pas de mal, bredouilla-t-elle.
- Mais non, chérie, répondit-il. Je ne te ferai pas de mal…

Il lui sourit, dévoila une rangée de dents blanches et parfaitement alignées. Tout à coup, il la prit à nouveau dans ses bras et, à la vitesse de la lumière, la mordit au poignet. Quoi? Dahlia eut l’impression qu’elle était en feu, qu’elle se consumait. Qu’elle brulait comme sa famille avait brulé.

- Haaaaaaaaa! Hurla-t-elle, vous m’aviez promis!!
- Ça va aller chérie…

Il la déposa sur le canapé à nouveau, où elle continuait de se consumer de l’intérieur. La douleur était insoutenable et les secondes lui paraissaient des heures. Dahlia n’avait même plus la force de crier. La douleur était paralysante, bouger imperceptiblement un orteil augmentait la douleur cent fois! Puis, elle perdit le fil, comptant les secondes en espérant que cette torture finirait bientôt.

Des milliers de minutes, des millions de secondes plus tard, son cœur qui tambourinait jusqu’alors dans sa poitrine pour la défoncer n’émit plus aucun bruit. La souffrance diminua peu à peu et Dahlia put enfin bouger les doigts et les orteils. Puis elle bougea ses mains et ses pieds ainsi de suite, jusqu’à ouvrir un œil. Elle n’avait plus l’impression de brûler nulle part, sauf dans sa gorge qui se consumait encore. Elle émit un grognement rauque. Elle se redressa et constata qu’elle était toujours dans le luxueux salon sauf que quelque chose semblait avoir changé, il faisait beaucoup plus clair. Comme si elle était dans le noir tout à l’heure et que maintenant, le Soleil éclairait la pièce. Elle distinguait les moindres détails des moindres recoins de la pièce. La même chose se produisit avec son ouïe, elle entendait des coups de feu alors qu’ils devaient être loin du champ de bataille. L’homme était toujours là, près d’elle, comme s’il n’avait pas bougé.

- Que m’avez-vous fait? Tenta-t-elle de dire malgré la brûlure de sa gorge.
- Ça brûle n’est-ce pas? Viens avec moi.

Il la prit par la main et l’entraîna à sa suite. Sauf que cette fois, elle n’était pas sur son dos. Elle courait à la vitesse de la lumière à ses côtés. La vitesse était enivrante, Dahlia distinguait chaque arbre, chaque détail et parvenait à se diriger de cette façon. Tout à coup, un effluve parvint à ses narines, un délicieux effluve. Lâchant la main de l’homme, elle le suivit. Elle parvint bientôt à une clairière qui semblait être la même que la dernière fois, sauf que ces souvenirs-là semblaient brouillés. Au milieu, un homme agonisait. Était-ce cette savoureuse odeur? Elle arriva près de lui et, suivant son instinct, elle planta ses dents dans sa jugulaire et aspira. Aussitôt, la brûlure s’estompa. Le sang? Oui le sang avait un goût délicieux.

Mais qu’était-elle devenue? Un monstre? Une créature de cauchemar. Oui, un vampire!


Fonction : Étudiante à jamais, elle doit se déplacer pour ne pas éveiller les soupçons. Elle suit par contre des cours universitaires dans toutes les disciplines possibles avec un professeur privé, puis tout récemment par Internet.

Autres:
Code du règlement: Code validé par Admin
Revenir en haut Aller en bas
 
Dahlia Miller
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Twilight :: HRP :: Avant de jouer :: Présentations acceptées-
Sauter vers: